Essuie-glace


D'un point de vue historique, les essuie-glaces sont mentionnés pour la première fois en novembre 1903. C'est une Américaine qui déposa alors le brevet pour le premier système d'essuie-glace opérationnel. Le design simple était constitué d'un bras oscillant sur lequel était fixé une raclette de caoutchouc. A l'aide d'un levier, le conducteur mettait en mouvement cet essuie-glace, nettoyant ainsi le pare brise.


Cette technique est désormais totalement obsolète, et a été remplacée par des technologies innovantes. La force des bras du conducteur a été substituée par des moteurs électriques qui assurent le va-et-vient des balais d'essuie-glace. En ce qui concerne les moteurs, on différencie les moteurs à mouvement rotatif des moteurs réversibles.


Le moteur rotatif utilise un dispositif de type bielle/manivelle, pour produire un mouvement de balayage. Le moteur réversible définit le mouvement de balayage en modifiant le sens de rotation à chaque essuyage. Il est aussi contrôlé électroniquement. La raclette de caoutchouc a été substituée par des lames profilées de caoutchouc, qui sont divisées en plusieurs segments et stabilisés avec des supports en métal.


Le design des essuie-glaces varie selon le type de véhicule et le constructeur. Les essuie-glaces à mouvement parallèle sont les plus courants. Afin d'améliorer l'aérodynamisme du véhicule, les essuie-glaces sont fixés au véhicule au dessous de la bordure du capot et sont ainsi à peine visibles à l'arrêt. Les essuie-glaces à essuyage opposé sont proposés par certains fabricants, comme sur le modèle VW Sharan.


L'essuie-glace individuel convient aux véhicules plus petits qui ont une surface de pare-brise réduite. Les essuie-glaces en parallèle s'utilisent pour les autobus. Les essuie-glaces triples sont adaptés aux grandes surfaces de pare-brise des poids lourds par exemple.


Les essuie-glaces sont mis en mouvement dans la grande majorité des véhicules par un levier de commande présent sur la colonne de direction. Cette commande régule le fonctionnement des essuie-glaces en continu ou par intermittence. Dans certains véhicules, la fréquence d'essuyage du pare-brise peut être modulée individuellement. Le processus de lavage du pare-brise, et d'essuyage postérieur, est aussi géré par ce levier de commande. Les essuie-glaces d'un véhicule peuvent aussi être pilotés par un capteur de pluie. Celui-ci adapte le fonctionnement des essuie-glaces en fonction des conditions climatiques, qu’il pleuve ou qu’il neige.


Vous voulez avoir des informations encore plus précises, n´hésitez pas de suivre ce lien Wikipédia - Essuie-glace

1 vue

Posts récents

Voir tout

ABS

Ailes